CONCEPT DE L’ÉVÈNEMENT

QU’EST-CE QUE LE SAINTÉ TRAIL URBAIN CŒUR VERT ?

C’est une façon de découvrir la ville autrement. Courir en passant par des endroits insolites et mythiques de la ville. Nous traversons différents quartiers où les coureurs sont encouragés par des animations locales. Nous traversons le musée de la mine, nous traversons des parcs de verdure grandioses et méconnus, puis nous rentrons dans le chaudron de Geoffroy-Guichard en courant le long de la pelouse.

Du coureur débutant qui peut s’inscrire sur le 6 km non chronométré ou sur le 12 km, à la famille voulant s’inscrire sur l’Open de 6km et en passant par le coureur expert qui pourra certainement se mettre en jambes pour la Sainté-Lyon, tout le monde peut trouver son bonheur.

Nous n’oublions pas les marcheurs qui sont souvent les accompagnants ou la famille des coureurs et nous accueillons chaque année des associations caritatives pouvant promouvoir leur action vers un public de plus de 4000 participants.

LA VILLE DE SAINT-ÉTIENNE ET SON HISTOIRE

Avec 171 057 habitants en 2015, elle est la 14e commune la plus peuplée de France et la 2e commune d’Auvergne-Rhône-Alpes. La métropole Saint-Étienne Métropole constitue en termes de population le 2e regroupement intercommunal régional après la métropole de Grenoble Alpes (la métropole de Lyon, également plus peuplée, n’est pas une intercommunalité) mais devant la métropole Clermont Auvergne Métropole. La commune est aussi au cœur d’une vaste aire urbaine de plus de 515 240 habitants en 2013, la dix-septième de France par sa population, regroupant 117 communes.

Longtemps connue comme étant la ville française « de l’arme, du cycle et du ruban » et un important centre d’extraction houillère, Saint-Étienne est actuellement engagée dans un vaste programme de rénovation urbaine visant à conduire la transition du stade de cité industrielle héritée du xixe siècle à celui de « capitale du design » du xxie siècle. Cette démarche a été reconnue avec l’entrée de Saint-Étienne dans le réseau des villes créatives UNESCO en 2010.

La commune est située au centre du bassin houiller de la Loire dont l’étude systématique a conduit à la définition d’un étage géologique dit « Stéphanien », correspondant à la fin du Carbonifère.

Après Madrid et Sofia, Saint-Étienne est l’une des plus grandes villes d’altitude d’Europe (env. 170 000 hab. à plus de 480 m d’altitude). La ville est très vallonnée et la tradition locale lui attribue sept collines comme Rome, Nîmes, Besançon, Lisbonne, Yaoundé et Bergen.

Le territoire communal est traversé par la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée.

Les quartiers ouest de la ville sont situés sur le méridien de Bruxelles : celui-ci passe par les quartiers de Bel-Air, Côte-Chaude et Michon.

HISTORIQUE

2010 : Une idée émerge dans la tête de quelques inconditionnels de la course à pied : ORGANISER UN TRAIL URBAIN. Saint-Etienne avec ses 7 collines est un site idéal pour dénicher des difficultés, des chemins insolites et des lieux pittoresques.

2011 : Des difficultés administratives empêchent le déroulement de l’épreuve. Pour palier à ces problèmes, l’OMSS est appelé en renfort. L’idée du Trail séduit le conseil d’administration qui entérine le projet : LE SAINTE TRAIL URBAIN est né !

2012 : Les mêmes 7 collines, le même site, les mêmes chemins et les mêmes lieux pittoresques mais un organisateur et un parrain ASSE COEUR VERT voient la naissance du Trail. Cependant, faire courir des coureurs dans la ville ne suffit pas, Saint-Etienne doit être en fête. Il faut animer les quartiers et faire participer les stéphanois. Le 4 novembre à 9h, sous les yeux de son créateur l’OMSS et de son parrain ASSE COEUR VERT, le STU [Sainte Trail Urbain] laisse s’élancer 757 traileurs du parvis du zénith.

2013 : Après la réussite de la première édition, certaines portes s’ouvrent dont celle du Musée de la Mine. C’est ainsi que les 1022 participants traversent une des plus belles Salles des Pendus de France. De nouveaux partenaires rejoignent l’aventure.

2014 : Toujours en quête d’originalité, nous ajoutons de nouvelles difficultés au trac du 32 km et créons un 16 km qui connaîtra un énorme succès. D’autre part, nous négocions la traversée mythique du stade Geoffroy Guichard. Un parcours affiné, un 16 km, la traversée du Chaudron provoquent une explosion d’inscriptions. Victime du succès, pour des raisons de sécurité, les organisateurs doivent refuser près de 300 inscriptions et c’est 1857 coureurs qui prennent le départ le 23 novembre. LE SAINTE TRAIL URBAIN ASSE COEUR VERT rentre dans la cour des grands : une marche urbaine rejoint le Trail.

2015 : Ce 22 novembre, l’OMSS organise la 4ème édition  du STU CŒUR VERT. 2 parcours sont proposés, le 33 km accueille 427 traileurs et le 16km 1922 coureurs de tous niveaux vont pouvoir s’exprimer sur un parcours difficile ou tous les lieux  emblématiques de Saint-Etienne sont visités. 21 animations  jalonnent les parcours avec un mélange d’initiative associative et de prestations plus professionnelles . Une 2ème marche urbaine, préparée par des personnes qui ne se connaissent pas mais qui apportent leurs compétences et acceptent de donner un peu de leurs disponibilités  pour concocter un parcours de 13,4 km accessible à tous. 627 marcheurs prennent donc le départ de la Rotonde pour découvrir la diversité de nos quartiers et le patrimoine de notre ville.

2016 : Le 20 novembre, l’OMSS organise la 5ème édition du STU COEUR VERT. 3 parcours sont proposés : 30 km, 16km et pour la première fois un 11 km course qui permet à toute personne un peu entraînée de participer; c’est 2347 coureurs qui se sont inscrits sur les 3 parcours. Cette manifestation est placée sous le signe ECO ÉVÉNEMENT.

2017 : Le 19 novembre l’OMSS organise la 6ème édition du STU ASSE CŒUR VERT. 3 parcours : 30 km, 16 km et 11 km et ce sont 2368 coureurs  qui participent à cette manifestation toujours sous le signe ECO ÉVÉNEMENT. Nouveauté cette année, tous les coureurs descendent le chevalet de puits Couriot. Nous accueillons pour la première fois une association caritative sur la course Paula qui fait le 16 km en Göellette soutenue par 146 bénévoles de l’association. La 4ème marche urbaine propose cette année 2 parcours : 8 km et 16 km. Ce sont 1500 marcheurs  qui se sont inscrits, une véritable réussite !

2018 : En 2017, grande nouveauté sur les parcours de 20 et 33 km : près de 900 coureurs découvrent la colline et le parc de Montreynaud avec enthousiasme. Les 1200 coureurs du 11 km se contentent d’escalader les tribunes de Geoffroy Guichard ! Autre nouveauté cette année, 50 marcheurs nordiques sont chronométrés. De plus 3 associations participent en joëlettes et mobilisent 164 coureurs. Une marche gourmande est organisée avec l’Indépendante du Cros à Montreynaud qui accueillent des producteurs locaux (viande grillée, fromage, fruits) et 700 marcheurs se régalent ! La marche patrimoniale emprunte cette année un tracé sportif par la colline des pères et celle de la Vivaraize.

2019 : Toujours 3 parcours de 11, 21 et 32 km. Les 230 coureurs du 32 km escaladent Rochetaillée jusqu’à la Madone dans 15 cm de neige puis rejoignent les 600 coureurs du 21 km en traversant pour la première fois Saint-Jean Bonnefonds et cerise sur le gâteau dévalent la piste internationale de BMX de Méons ! 1000 coureurs se mesurent sur le 11 km tandis que quelques 300 « débutants » étrennent la nouveauté de cette année, une formule open non chronmétrée de 6 km.